PHOTOGRAPHIES et VIDEOS en VOYAGE

Le voyage est pour pour moi une merveilleuse évidence qui m'émeut à chaque fois..

C'est aller à la rencontre de l'autre et de l'ailleurs et confirmer qu'il s'agit bien encore un peu de soi.

Il y a tant d'aires culturelles que je voudrais visiter.

Loin de la recherche méthodique, je me laisse porter par l'intuition, les rencontres, les détails qui à mes yeux prennent la forme d'une guidance, tout en ayant une volonté de comprendre un peu les traditions musicales que je visite et les contextes dans lequels elles s'ancrent.

EXTRAIT du FILM 
DIL SE GANA - à la rencontre des musiciens populaires du Rajasthan -(2006)
CALABRE 2018  (en cours d'édition)
 

Premier voyage en INDE - 2006

à la rencontre des musiciens populaires du Rajasthan

(photos prises avec un petit compact)

 

Second voyage en INDE - 2010

chez les Langas du Rajasthan et à la rencontre des caste du Kutch (Gujarat)

(photos prises avec un Konica Minolta DYNAX 7D)

 

AFGHANISTAN - 2013

bref séjour à Kaboul et imprégnation musicale à Hérat

(photos prises avec un reflex Canon EOS 7D )

CRETE - 2014 à 2017 (photos de 2015 et 2017 en cours d'édition)

au coeur de la Méditerranée, au fil de la lyra et de la musique d'Asie Mineure

(photos prises avec un reflex Canon EOS 7D ...et parfois un smartphone)

 
 

FILM DOCUMENTAIRE  DIL SE GANA-à la rencontre des musiciens populaires du Rajasthan

voyage réalisé en 2006

« Attiré depuis longtemps par les cultures et les musiques de l’Inde, notamment celles du Rajasthan, j’ai entrepris un voyage de deux mois et demi en 2006. Ce périple initiatique au coeur du désert du Thar m’a permis de rencontrer des musiciens professionnels

populaires issus des castes Langa, Manganyar, Bhopa, Bheel, Lohar, Deru, Kalbelya, Kanjara.

Le contact au sein de ces communautés a été facile et chaleureux d’une part grâce à leur hospitalité et d’autre part parce que je me suis présenté avec des instruments de musique que je pratique et qui sont spécifiques à leur culture (vièle sindhi sarangui, guimbarde morchang, flûtes doubles alghoza et satara), et un instrument étranger, le rabab de Kashgar (joué au Turkestan et en Ouzbekistan). Tel un barde voyageur pourvu de son “équipement musical de survie”, j’ai cheminé dans une contrée nouvelle à mes yeux mais également à travers ce vaste espace qu’est la musique populaire. Je me suis ainsi lié d’amitié avec des musiciens et les membres de leur famille, séjournant parfois auprès d’eux.

Au cours de l’année 2010, j’ai entrepris un second voyage de trois mois qui m’a permis d’approfondir mes relations, notamment avec des musiciens de la caste Langa et d’aller à la rencontre des musiciens du Kutch, zone semi aride dans l’état du Gujarat. Mieux équipé, j’ai poursuivi mon collectage en photos, prises de son et vidéo, travail qui fera prochainement l’objet d’un second film. «Dil Sé Gana » est un film construit sous la forme d’un carnet de voyage que j’ai réalisé et monté. Il témoigne de musiques vivantes et issues de traditions anciennes. Les scènes ont été filmées loin des habituels circuits touristiques qui proposent de nos jours des animations musicales et artistiques certes hautes en couleurs mais bien souvent sorties de leur contexte.

Ce document permet donc d’avoir un certain éclairage sur ces cultures et doit permettre aux spectateurs et aux futurs visiteurs du Rajasthan de décoder en partie ce qu’ils seront amenés à voir et à entendre au- delà des clichés véhiculés dans ce phénomène de “folklorisation” pas toujours favorable à l’essence des traditions

Il ne s’agit pas d’un film à caractère ethnomusicologique mais d’un aperçu des rencontres faites lors de ce voyage, préparé en partie en amont par des recherches sur les aspects musicologiques, artistiques, sociologiques, religieux, historiques. J’ai voulu rendre compte de cette expérience en images.»

©2018-2019 FADY ZAKAR

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon